Rachat de crédits FICP propriétaire à Brive-la-Gaillarde (19100)

Vente à réméré à Brive-la-Gaillarde

Vous êtes inscrit au FICP et votre crédit vient de vous être refusé ?

Vous êtes propriétaire à Brive-la-Gaillarde et vous souhaitez obtenir de la trésorerie pour rembourser vos dettes ?

La vente à réméré à Brive-la-Gaillarde (19100) ou vente avec faculté de rachat exclusive est un contrat de vente immobilière prévoyant pour un propriétaire à Brive-la-Gaillarde qui permet de vendre son bien tout en étant prioritaire pour le racheter par la suite et cela à un prix déterminé à l’avance.

Les types d’habitation qui peuvent faire l’objet d’une vente en réméré à Brive-la-Gaillarde sont :

  • Résidence principale à Brive-la-Gaillarde
  • Résidence secondaire ou locative à Brive-la-Gaillarde (maisons, appartements ou châteaux)
  • Biens tertiaires à Brive-la-Gaillarde (immeubles de bureaux ou commerces)
  • Propriétés viticoles à Brive-la-Gaillarde

Etude Gratuite Vente à Réméré

Pour la vente à réméré, c'est le propriétaire qui choisit la date de rachat en levant l’option de rachat au moment où qu’il peut. Dans la conjoncture économique, le vente à réméré peut convenir à certaines personnes qui connaissent des soucis financiers. En règle générale, la vente à réméré accorde au propriétaire vendeur la possibilité de racheter son bien immobilier dans un délai de six mois à cinq années moyennant la restitution du prix payé par l’acheteur plus une plus-value demandée par l’investisseur et décidée lors de la signature.

Afin de mieux expliquer le principe, il revient à dire qu’il y a différents types de vente à réméré, dont la vente à réméré pour les biens immobiliers est clairement la plus connue. Le montant se calcule en fonction du bien, de sa situation géographique et des besoins du propriétaire. La vente à réméré est uniquement dédiée aux propriétaires qui doivent faire face à une situation financière compliquée.

Au cours de toute la durée du réméré, initialement prévue dans le contrat, l'acheteur ne sera pas en mesure de mettre en vente le bien. En cas de vente censée aboutir à un rachat, il est habituel de considérer que le montant total des dettes ne doit pas dépasser 50 à 60% de la valeur réelle du bien. Une vente à réméré correspond à la vente d’un bien avec option de rachat à un prix fixé au préalable.

En contrepartie, le vendeur habite dans son bien immobilier et conserve son droit de racheter sa propriété en priorité à un prix déterminé dès le départ. Il est important pour l’investisseur que l’option de rachat réservée au vendeur soit utilisée dans un bref délai. La possibilité est toujours offerte au vendeur de racheter le bien dans un laps de temps donné.

La vente à réméré avec option de rachat ne doit pas être identifiée à un prêt hypothécaire ou à un rachat de crédit. La vente à réméré reste une vraie vente immobilière, ce n'est pas un rachat de crédit. L'estimation du prix de vente et le prix de rachat d'un bien en vente à réméré doivent être logiques concernant l'estimation du bien. Le prix de rachat est défini en totale liberté par les parties et est présent dans l’acte de vente avec une option de rachat signé chez le notaire, dont le prix sera de 10 à 40 % inférieur à la valeur du bien.

Le réméré est un contrat qui vous permettra de sauver votre maison et de protéger votre patrimoine. La vente à réméré permettra à l’acquéreur d'obtenir de l’argent tout de suite et ensuite de vendre sa propriété sur le marché de l'immobilier. Le propriétaire pourra choisir de lever l'option de rachat aussitôt après la signature.

Les ventes à réméré sont essentiellement effectuées sur des logements mais également sur des bureaux ou sur des terrains viabilisés. Pour tout achat d'un bien immobilier comportant une option de rachat, l'acheteur doit être raisonnablement sûr que l'investisseur sera en mesure de racheter le bien au maximum dans le délai fixé dans l'acte notarié quel que soit le moyen. Toutefois, le réméré peut également se faire sur un bien en location.

Durant toute la période du réméré, la seule chose à payer est l'indemnité mensuelle d’occupation du logement. Quand l’option de rachat est employée dans les délais impartis, elle entraîne l’annulation du contrat de vente et du transfert de propriété. Si le vendeur n'est pas en mesure de racheter son bien immobilier, ce dernier devient la possession définitive de l’investisseur.

Son prix d’achat peut ne pas être que le même que le prix de vente dans le cadre d’un contrat de rachat et son prix est fixé par les deux parties. Utilisée généralement dans le cadre de la vente d’un bien immobilier, une vente à réméré avec option de rachat exclusive propose au vendeur la chance de racheter son bien.