Rachat de crédits FICP propriétaire à Saint-Paul-Trois-Châteaux (26130)

Vente à réméré à Saint-Paul-Trois-Châteaux

Vous êtes inscrit au FICP et votre crédit vient de vous être refusé ?

Vous êtes propriétaire à Saint-Paul-Trois-Châteaux et vous souhaitez obtenir de la trésorerie pour rembourser vos dettes ?

La vente à réméré à Saint-Paul-Trois-Châteaux (26130) ou vente avec faculté de rachat exclusive est un contrat de vente immobilière prévoyant pour un propriétaire à Saint-Paul-Trois-Châteaux qui permet de vendre son bien tout en étant prioritaire pour le racheter par la suite et cela à un prix déterminé à l’avance.

Les types d’habitation qui peuvent faire l’objet d’une vente en réméré à Saint-Paul-Trois-Châteaux sont :

  • Résidence principale à Saint-Paul-Trois-Châteaux
  • Résidence secondaire ou locative à Saint-Paul-Trois-Châteaux (maisons, appartements ou châteaux)
  • Biens tertiaires à Saint-Paul-Trois-Châteaux (immeubles de bureaux ou commerces)
  • Propriétés viticoles à Saint-Paul-Trois-Châteaux

Etude Gratuite Vente à Réméré

Suivant le code civil français, la vente à réméré est une vente immobilière avec option de rachat, cela dit, la loi n’oblige pas le vendeur à racheter le bien. Dans ce cas, le vendeur continue d’occuper son bien et a l'opportunité de le racheter dans un délai de 6 mois à 5 ans. Dans l’acte de vente, les parties fixent librement le montant de rachat avec une clause de rachat.

Aujourd’hui, la vente à réméré est aussi appelée vente avec option de rachat exclusive. Le montant va dépendre du bien, de sa localisation et des critères du propriétaire. La vente à réméré est exclusivement destinée aux personnes propriétaires qui se retrouvent dans une situation bancaire difficile.

Pendant toute la durée du réméré, préalablement inscrite dans le contrat, l'acheteur ne pourra pas mettre en vente le bien. Bien entendu, aussitôt que la vente est signée et acceptée chez le notaire, ce dernier acquitte les dettes et la somme d'argent restante est payée au vendeur. La vente à réméré correspond à la vente d’un bien avec la possibilité de racheter le bien à un montant déterminé au préalable.

Evitez la saisie de votre bien immobilier en faisant appel à la vente à réméré. Il est tout à fait possible de vendre un bien afin de le reprendre ensuite grâce à la levée d'option de rachat. L'option de rachat est un contrat par lequel le vendeur peut, pour une durée légale de cinq années maximum, le plus souvent inférieure à 24 mois, de reprendre le bien vendu, contre restitution du montant initial et remboursement de divers frais.

La vente avec option de rachat ne doit en aucun cas être identifiée à un rachat de crédit. Le bien concerné par la vente à réméré sera en général la résidence principale de l'investisseur et dans laquelle il désire continuer à vivre. La valorisation du prix de vente et le prix de rachat d'un bien immobilier en vente à réméré doivent rester logiques concernant l'estimation du bien. Le prix de rachat est fixé librement par les parties et est présent dans l’acte de vente avec une option de rachat qui sera signé devant notaire, sachant que le prix sera de 10 à 40 % inférieur à le prix du bien sur le marché.

La vente à réméré reste la meilleure option pour les propriétaires dont la situation financière est compliquée. pas l’option de rachat dans le laps de temps défini, l'investisseur devient alors propriétaire. Les trois paramètres de la vente à réméré sont le prix d'achat du bien par l'investisseur, le coût de l'indemnité d'occupation du bien, la valeur de la levée d'option de rachat et la durée.

Les experts attestent que la vente à réméré avec option d'achat est une option qui profite en tout point au propriétaire. Quand un vendeur ne manifeste pas sa volonté de racheter le bien dans le délai imparti, sa faculté de rachat s'annule. L'acheteur peut exiger une somme supplémentaire le jour de la levée d’option de rachat, une plus-value immobilière relatif à la différence entre le prix lors de la vente et du rachat du bien.

En signant un contrat de vente à réméré, vous ne devrez payer qu’une indemnité mensuelle d’occupation. Pour le rachat de sa propriété, le vendeur prendra un prêt bancaire auprès d’une institution financière en incluant une option de rachat. Si le propriétaire initial n'arrive pas à racheter son bien immobilier, l'investisseur devient propriétaire du bien.

Son principe est de donner la possibilité au débiteur de retrouver la pleine propriété de son logement par le biais d’un acte de rachat dans un laps de temps préalablement défini. Après avoir retrouver une situation financière correcte, vous empruntez à nouveau pour redevenir propriétaire du logement vendu sous contrat à réméré, si toutes les conditions pour souscrire à un crédit immobilier sont remplies.