Vente à Réméré à Tours (37000)

Vente à réméré à Tours

Vous êtes inscrit au FICP et votre crédit vient de vous être refusé ?

Vous êtes propriétaire à Tours et vous souhaitez obtenir de la trésorerie pour rembourser vos dettes ?

La vente à réméré à Tours (37000) ou vente avec faculté de rachat exclusive est un contrat de vente immobilière prévoyant pour un propriétaire à Tours qui permet de vendre son bien tout en étant prioritaire pour le racheter par la suite et cela à un prix déterminé à l’avance.

Les types d’habitation qui peuvent faire l’objet d’une vente en réméré à Tours sont :

  • Résidence principale à Tours
  • Résidence secondaire ou locative à Tours (maisons, appartements ou châteaux)
  • Biens tertiaires à Tours (immeubles de bureaux ou commerces)
  • Propriétés viticoles à Tours

Etude Gratuite Vente à Réméré

Pour la vente à réméré, c'est le propriétaire initial qui choisit la date de rachat en annulant l’option de rachat au moment où qu’il est en mesure de le faire. Dès lors, le vendeur occupe toujours bien immobilier et peut le racheter dans un délai de 6 mois à 5 ans. Dans l’acte de vente, les parties fixent librement le prix de rachat avec une clause de rachat.

Cependant, à l'inverse d'une vente normale, une vente à réméré vous offre la possibilité de racheter le bien dans un délai spécifique. Nombreux sont ceux qui ne demandent qu'un estimation immobilière ou une valeur notariée. Cette vente à réméré est strictement dédiée aux personnes qui se retrouvent dans une situation financière délicate.

Au cours toute la phase qui suit la date de signature, le bien immobilier ne peut pas être vendu par l’investisseur et il n’a aucune possibilité de mettre dehors le propriétaire. La vente à réméré avec option d'achat permettra aux propriétaires qui ont épuisé les recours bancaires de refinancer leurs dettes ou de disposer de liquidités. En tout état de cause, il revient d’évaluer votre situation financière avant de mettre en vente votre bien avec option de rachat.

La vente à réméré vous permet d'éviter une saisie immobilière. Il est prudent de stipuler dans une clause spécifique de l’acte de vente à réméré que l’option de rachat va pouvoir être utilisée pendant la durée du réméré. L'option de rachat est un contrat par lequel le vendeur a la possibilité, pour une période légale de cinq ans au maximum, en pratique généralement inférieure à 2 ans, de reprendre le bien immobilier vendu, après restitution du prix initial et remboursement des frais.

La vente à réméré est un contrat conclu entre deux parties : le vendeur d’un bien immobilier et l’acheteur qui est en l’occurrence un investisseur. Le bien immobilier concerné par la vente à réméré sera généralement la résidence principale de l'investisseur et dans laquelle il souhaite habiter. Le prix de rachat est défini en toute liberté par les 2 parties (le vendeur et l'investisseur) dans l’acte de vente incluant une clause de rachat. Le prix de rachat est déterminé librement par les deux parties et est présent dans l’acte de vente avec option de rachat signé chez le notaire, dont le prix peut être de 10 à 40 % inférieur à la valeur du bien.

C'est le notaire qui établi le contrat de vente à réméré en s'assurant que le vendeur sera en mesure racheter son bien immobilier à une date ultérieure. Le vendeur reçoit le solde correspondant à la vente à réméré et peut ainsi se servir de l'argent perçu. Les paramètres de la vente à réméré sont le prix d'achat du bien par l'investisseur, le coût de l'indemnité d'occupation du bien, la valeur de la levée d'option de rachat et la durée du contrat.

Les ventes à réméré sont principalement faites sur des maisons ou des appartements mais aussi sur des biens tels des bureaux ou des terrains. L’indemnité d’occupation du bien est réglée par le vendeur à l'acheteur pour la durée de la transaction. En le spécifiant sur le contrat lors de la signature chez le notaire, le vendeur pourra racheter son bien immobilier à une date ultérieure.

Durant toute la période du réméré, vous ne devrez payer qu’une indemnité mensuelle d’occupation du logement. Dans l'optique de racheter son bien, le vendeur prendra un prêt bancaire auprès d’une institution financière avec une option de rachat. Si le vendeur n'arrive pas à racheter son bien immobilier, ce dernier devient la possession définitive de l’investisseur.

Son prix d’achat peut être différent du prix de vente dans le cadre d’un contrat de rachat et il est fixé à la suite d’une négociation entre les deux parties. Utilisée généralement à l'occasion de la vente d’un bien immobilier, une vente à réméré offre au vendeur l'opportunité de racheter son bien.