Rachat de crédits FICP propriétaire à L’Isle-sur-la-Sorgue (84800)

Vente à réméré à L'Isle-sur-la-Sorgue

Vous êtes inscrit au FICP et votre crédit vient de vous être refusé ?

Vous êtes propriétaire à L'Isle-sur-la-Sorgue et vous souhaitez obtenir de la trésorerie pour rembourser vos dettes ?

La vente à réméré à L'Isle-sur-la-Sorgue (84800) ou vente avec faculté de rachat exclusive est un contrat de vente immobilière prévoyant pour un propriétaire à L'Isle-sur-la-Sorgue qui permet de vendre son bien tout en étant prioritaire pour le racheter par la suite et cela à un prix déterminé à l’avance.

Les types d’habitation qui peuvent faire l’objet d’une vente en réméré à L'Isle-sur-la-Sorgue sont :

  • Résidence principale à L'Isle-sur-la-Sorgue
  • Résidence secondaire ou locative à L'Isle-sur-la-Sorgue (maisons, appartements ou châteaux)
  • Biens tertiaires à L'Isle-sur-la-Sorgue (immeubles de bureaux ou commerces)
  • Propriétés viticoles à L'Isle-sur-la-Sorgue

Etude Gratuite Vente à Réméré

Selon le code civil français, la vente à réméré est une vente immobilière avec option de rachat exclusive, en revanche la loi n’oblige pas le vendeur à racheter le bien. Dès lors, le vendeur occupe toujours son bien et il lui est possible de le racheter dans un délai de 6 mois à 5 années. Dans l’acte de vente, les parties fixent librement le montant de rachat avec une clause de rachat.

De nos jours, la vente à réméré est aussi appelée vente avec option de rachat exclusive. Nombreux sont ceux qui souhaitent seulement avoir une estimation immobilière ou une valeur notariée. Cette indemnité d’occupation peut être réglée à l'avance si les finances du réméré sont suffisantes ou peut être réglée par le vendeur si ses moyens mensuels sont corrects.

Pendant toute la période qui suit la date de signature, le bien ne peut pas être vendu par l'acheteur et il n’a aucune possibilité d'expulser le vendeur. En effet, dès que la vente est signée et acceptée dans un cabinet notarial, celui-ci rembourse les dettes et le solde est reversé au vendeur. Une vente à réméré est d'ordinaire recommandée aux propriétaires qui ont un besoin urgent de financement pour rembourser une dette.

Une vente à réméré propose à un particulier ou à une entreprise exclue du crédit bancaire de vendre temporairement un bien immobilier. Il est plus réfléchi de prévoir dans une clause particulière de l’acte de vente à réméré que l’option de rachat peut être utilisée durant le réméré. La possibilité est toujours offerte au vendeur de racheter le bien immobilier dans un délai déterminé.

La vente avec option de rachat ne doit pas être comparée à ni à un rachat de crédit ni à un prêt hypothécaire. Le bien immobilier concerné par la vente à réméré sera souvent une maison du vendeur et dans laquelle il souhaite habiter. La valorisation du prix de vente et le prix de rachat d'un bien immobilier en vente à réméré doivent être logiques au niveau de la valeur estimée du bien. Le prix de rachat est défini librement par les parties et est présent dans l’acte de vente avec une option de rachat qui sera signé devant notaire, sachant que le prix peut être de 10 à 40 % de moins que la valeur du bien.

Le rachat est la solution la plus choisie par personnes propriétaires possédant un ou plusieurs biens immobiliers dont la condition financière est compliquée. Le réméré va permettre à l’acquéreur d'obtenir de l’argent immédiatement et de prendre ensuite son temps pour vendre sa propriété sur le marché immobilier. Le propriétaire peut lever l'option de rachat instantanément après avoir signé.

Les experts arguent que la vente à réméré avec option d'achat est une option intéressante à tous les niveaux pour le propriétaire. Lorsqu’il achète un bien immobilier avec une option de rachat, un investisseur doit être raisonnablement sûr que le vendeur pourra racheter le bien immobilier au maximum dans le délai cité dans l'acte notarié peu importe le moyen. L’investisseur peut exiger une rallonge au moment de la levée d’option de rachat, une plus-value immobilière correspondant à la différence entre la valeur marchande du bien au moment de la vente et celle du bien au moment du rachat.

Pour lever l'option de rachat de son bien immobilier, le propriétaire bénéficie d’un délai précis, fixé au préalable dans le contrat lors de la signature chez le notaire. Quand l’option de rachat est exercée dans le délai défini en amont, elle annule de ce fait le contrat de vente et le transfert de propriété. Si le propriétaire initial ne peut pas racheter son bien immobilier, ce dernier devient la possession définitive de l'acheteur.

Son prix d’achat peut être différent du prix de vente dans le cadre d’un contrat de rachat et le montant est fixé à la suite d’une négociation entre les deux parties. Utilisée généralement lors de la vente d’un bien immobilier, une vente à réméré propose au propriétaire vendeur l'opportunité de racheter son bien.