Rachat de crédits FICP propriétaire à Bures-sur-Yvette (91440)

Vente à réméré à Bures-sur-Yvette

Vous êtes inscrit au FICP et votre crédit vient de vous être refusé ?

Vous êtes propriétaire à Bures-sur-Yvette et vous souhaitez obtenir de la trésorerie pour rembourser vos dettes ?

La vente à réméré à Bures-sur-Yvette (91440) ou vente avec faculté de rachat exclusive est un contrat de vente immobilière prévoyant pour un propriétaire à Bures-sur-Yvette qui permet de vendre son bien tout en étant prioritaire pour le racheter par la suite et cela à un prix déterminé à l’avance.

Les types d’habitation qui peuvent faire l’objet d’une vente en réméré à Bures-sur-Yvette sont :

  • Résidence principale à Bures-sur-Yvette
  • Résidence secondaire ou locative à Bures-sur-Yvette (maisons, appartements ou châteaux)
  • Biens tertiaires à Bures-sur-Yvette (immeubles de bureaux ou commerces)
  • Propriétés viticoles à Bures-sur-Yvette

Etude Gratuite Vente à Réméré

Pour la vente à réméré, c'est le propriétaire initial qui contrôle la date de rachat en supprimant l’option de rachat au moment où qu’il est en mesure de le faire. Dès lors, le vendeur occupe toujours son appartement ou sa maison et a l'opportunité de le racheter dans laps de temps 6 mois à 5 ans. De manière générale, la vente à réméré est une option judicieuse en ce qui concerne les propriétaires en situation financière difficile ou qui ont contracté des créances qu’ils ne pourront plus payer en fonction de leurs revenus mensuels.

Toutefois, à l'inverse d'une vente traditionnelle, une vente à réméré vous permet de racheter votre appartement ou maison dans un délai fixé. La décote varie en fonction du bien, de sa situation géographique et des critères du vendeur. Cette indemnité d’occupation peut être prépayée si la trésorerie du réméré est suffisante ou peut être payée par le vendeur si ses revenus mensuels sont suffisants.

Concernant le vendeur, il peut laisser tomber son droit cela dit, il renonce ainsi à son bien immobilier. La vente à réméré permet à tous les propriétaires qui ont épuisé les recours bancaires de refinancer leurs dettes ou de disposer de liquidités. Pour toute demande, il appartient d’évaluer votre situation et vos besoins avant de mettre en vente votre bien avec option de rachat.

En compensation, le vendeur occupe son bien et maintient son droit de racheter sa propriété en priorité à un montant renseigné dès le départ. Il est tout à fait possible de vendre un bien immobilier afin de le reprendre ensuite grâce à la levée d'option de rachat. L'option de rachat est un engagement par lequel le vendeur peut, pour une durée légale de 5 ans maximum, généralement inférieure à 24 mois, de reprendre le bien vendu, après restitution du montant principal et remboursement des différents frais annexes.

La vente à réméré avec option de rachat ne doit en aucun cas être comparée à un rachat de crédit. Le bien immobilier faisant l’objet de la vente à réméré sera le plus souvent la résidence principale du vendeur et dans laquelle il souhaite habiter. Le prix de rachat est fixé en totale liberté par les 2 parties (le vendeur et l'investisseur) dans l’acte de vente incluant une clause de rachat. Le prix de rachat est fixé librement par le vendeur et l’acheteur et est présent dans l’acte de vente avec option de rachat qui sera signé devant notaire, sachant que le prix est de 10 à 40 % de moins que la valeur du bien.

Le contrat pour une vente à réméré doit être fait par un notaire qui contrôlera que le propriétaire pourra racheter son bien immobilier à une date ultérieure. Le vendeur ne levant pas l’option de rachat dans le délai imparti, l’acheteur devient définitivement propriétaire. Les critères de la vente à réméré sont le prix d'achat du bien par l'acheteur, les frais de l'indemnité d'occupation du bien, le prix de la levée d'option de rachat et la durée de la transaction.

Les ventes à réméré sont particulièrement effectuées sur des maisons ou des appartements mais aussi sur des bureaux ou sur des terrains viabilisés. L’indemnité d’occupation du bien est payée par le propriétaire à l’investisseur pour la période du contrat. L’investisseur peut réclamer une somme supplémentaire le jour de la levée d’option de rachat, une plus-value immobilière correspondant à la différence entre la valeur marchande du bien au moment de la vente et celle du bien au moment du rachat.

S'il souhaite lever l'option de rachat de son bien, le propriétaire bénéficie d’un délai précis, fixé au préalable dans le contrat. Pour signer une vente à réméré, une estimation faite par un expert choisi par le tribunal, peut être exigée par l'acheteur. Si le vendeur n'arrive pas à racheter son bien, l'investisseur devient propriétaire du bien.

Son prix d’achat peut être différent du prix de vente dans le cadre d’un contrat de rachat et le montant est fixé par les deux parties. Une fois que votre situation financière est rétablie, vous empruntez à nouveau pour redevenir propriétaire du logement vendu sous contrat à réméré, si toutes les conditions pour souscrire à un crédit immobilier sont remplies.