Rachat de crédits FICP propriétaire à Châtenay-Malabry (92290)

Vente à réméré à Châtenay-Malabry

Vous êtes inscrit au FICP et votre crédit vient de vous être refusé ?

Vous êtes propriétaire à Châtenay-Malabry et vous souhaitez obtenir de la trésorerie pour rembourser vos dettes ?

La vente à réméré à Châtenay-Malabry (92290) ou vente avec faculté de rachat exclusive est un contrat de vente immobilière prévoyant pour un propriétaire à Châtenay-Malabry qui permet de vendre son bien tout en étant prioritaire pour le racheter par la suite et cela à un prix déterminé à l’avance.

Les types d’habitation qui peuvent faire l’objet d’une vente en réméré à Châtenay-Malabry sont :

  • Résidence principale à Châtenay-Malabry
  • Résidence secondaire ou locative à Châtenay-Malabry (maisons, appartements ou châteaux)
  • Biens tertiaires à Châtenay-Malabry (immeubles de bureaux ou commerces)
  • Propriétés viticoles à Châtenay-Malabry

Etude Gratuite Vente à Réméré

Conformément au code civil français, la vente à réméré est une vente avec option de rachat exclusive, Toutefois le vendeur n'est pas obligé de racheter le bien immobilier. Dans cette situation, le vendeur vit toujours dans son bien et il lui est possible de le racheter dans les 6 mois à 5 ans. De manière générale, la vente à réméré est une solution avantageuse des propriétaires devant faire face à des créances ou qui ont accumulé de nombreuses créances qu’ils ne peuvent plus rembourser par rapport à leurs revenus.

A présent, la vente à réméré est connue sous le nom de vente avec option de rachat exclusive. Nombreux sont ceux qui se contentent d’une d’estimation immobilière ou d’une valeur notariée. Cette indemnisation d’occupation peut être réglée à l'avance si la trésorerie du réméré est suffisante ou peut être réglée par le vendeur si ses ressources mensuelles sont assez élevées.

Durant toute la durée du réméré, préalablement inscrite dans le contrat, l’investisseur ne sera pas en mesure de vendre le bien immobilier. En pratique, dès que la vente est conclue chez le notaire, ce dernier rembourse les créances et la somme d'argent restante est versée au vendeur. Une vente à réméré est d'ordinaire préconisée aux personnes endettées pour payer une dette.

Evitez la saisie immobilière par le biais de la vente à réméré. Il est important pour l’investisseur que l’option de rachat offerte au vendeur soit destinée à être exercée dans un court laps de temps. Le vendeur peut toujours racheter le bien dans un laps de temps donné.

La vente à réméré est un contrat signé entre le vendeur d’un bien et l’acheteur : un investisseur. Le bien immobilier concerné par la vente à réméré sera généralement la résidence principale du vendeur et dans laquelle il désire continuer à vivre. Le contrat de vente à réméré est un contrat notarié par lequel le vendeur conserve le droit de racheter son bien immobilier durant un délai défini en remboursant à l'investisseur le prix principal et les dépenses de son investissement. Le prix de rachat est fixé librement par le vendeur et l’acheteur et figure dans l’acte de vente avec option de rachat qui sera signé devant notaire, sachant que le prix sera de 10 à 40 % de moins que la valeur marchande du bien.

Le réméré est un contrat de vente établi devant un notaire qui s’assurera que le propriétaire sera en capacité racheter son bien immobilier ultérieurement. Le vendeur ne levant pas l’option de rachat dans le laps de temps imparti, l’acheteur devient totalement propriétaire. Le propriétaire peut lever l'option de rachat immédiatement après la signature.

Les ventes à réméré sont essentiellement faites sur des logements mais également sur des biens tels des bureaux ou des terrains. Pour tout achat d'un bien immobilier comportant une option de rachat, un investisseur doit être raisonnablement sûr que l'investisseur pourra racheter le bien au plus tard dans le laps de temps fixé dans l’acte qu'importe le moyen. L’investisseur peut exiger une somme supplémentaire lors de la levée d’option de rachat, une plus-value immobilière relatif à la différence entre la valeur marchande du bien au moment de la vente et celle du bien au moment du rachat.

De fait, l'acheteur devient pleinement propriétaire le jour suivant la fin de la date de rachat. Dès que l’option de rachat est employée dans le délai défini en amont, elle engendre alors l’annulation du contrat de vente et du transfert de propriété. Si le propriétaire initial n'arrive pas à racheter son bien, ce dernier devient la possession définitive de l'acheteur.

Le prix d'achat du bien peut ne pas être que le même que le prix de vente dans le cadre d’un contrat de rachat et le montant est fixé à la suite d’une négociation entre les deux parties. Utilisée en général dans le cadre de la vente d’un bien immobilier, une vente à réméré avec option de rachat exclusive propose au propriétaire vendeur l'opportunité de racheter son bien.